Archives du mot-clé Halle Saint Pierre

Les machines de Gilbert Peyre

Gilbert Peyre expose ses machines extravagantes, inventives, poétiques à la Halle Saint-Pierre à Paris. Le blog vous fait découvrir quelques instants les sculptures de bric et de broc de cet artiste électromécanomaniaque. Avec quelques éléments récupérés dans les poubelles, chez Emmaüs, et beaucoup d’ingéniosité, Gilbert Peyre crée un monde mystérieux et parfois dérangeant.


Gilbert Peyre à la Halle Saint-Pierre par cimaises-leblog

Infos

Gilbert PEYRE, L’électromécanomaniaque, du 16 septembre 2016 au 26 février 2017. Halle Saint-Pierre, 2, rue Ronsard,75018 Paris. Tél. : 33 (0) 1 42 58 72 89

www.hallesaintpierre.org

Photo en tête :  Gilbert Peyre, BêteMachine, 1997-2016, électropneumatique (détail)

 

Contre-culture à la Halle-Saint-Pierre

Hey ! Viens voir ! Tel pourrait être le titre de cette exposition. La Halle Saint-Pierre nous offre une plongée dans le monde de la création contemporaine alternative. Cette excursion, loin des clichés de l’art conceptuel, secoue, ravit et épouvante (au choix). Elle a été organisée par la revue HEY! Modern art & Pop culture, qui investit pour la troisième fois ce musée parisien et nous fait découvrir les différentes expressions artistiques de la contre-culture : lowbrow art (un mouvement américain issu de la Pop surréaliste), art outsider, bande dessinée… Anne et Julien les deux fondateurs de la revue affirment ainsi : « Avec ces trois expositions HEY! et pour la première fois en Europe, nous avons ouvert une boite de Pandore, notre geste soulignant la future explosion des arts figuratifs défendus dans notre revue depuis 2010. » Une cinquante d’artistes, peintres ou sculpteurs, venus du monde entier montrent que l’imagination n’est pas morte, que l’originalité ne connaît pas de limites, même si bien souvent on frôle le trash ou le kitch. Si les œuvres présentées sont très variées dans leur mode d’expression, l’étrangeté, l’obsession, la beauté formelle les relient dans une sorte de fil rouge. L’intérêt de cette exposition est de renverser l’ordre établi du bon goût et de la reconnaissance du marché.

Voici une sélection des artistes (surtout des sculpteurs) qui m’ont le plus fascinée :

Claire Partington et ses céramiques contemporaines

hey-pardington
Claire Partington, « Hare & Hound », 2015 (détail). 65 cm x 47 cm x 25 cm.

Hervé Bohnert et ses crânes en dentelle, son cabinet de curiosité

hey-bohnert
Hervé Bonhert, Dentelles, napperon amidonné

Marion Peck et ses peintures d’enfants bizarres

hey marion peck
Marion Peck, « Sleepwalk », huile sur toile – 2009. 60,96 x 76,2 cm. Collection privée.

Xooang Choi et ses rêveurs

hey choi xooang
Choi Xooang, « The Dreamer Blue », huile et acrylique sur résine – 2007. 36 x 31 x 76 cm, édition 2/3. Collection Particulière (Paris) – Photographie © Graywall.

Benoît Huot et ses animaux naturalisés magnifiés

hey BENOIT HUOT
Benoît Huot, « Couple de hiboux », technique mixte – 2011. Courtesy Galerie Eva Hober – Photographie © Y.Petit.

Infos pratiques

HEY! modern art & pop culture / Act III, du 18 septembre 2015 au 13 mars 2016, Halle Saint-Pierre, 2, rue Ronsard 75018 Paris.

Les liens

www.hallesaintpierre.org/

clairepartington.co.uk

hervebohnert.com

www.marionpeck.com

www.facebook.com/xooang.choi

www.evahober.com/?item=benoit-huot

 

 

 

Les crânes de Skull

Jim Skull est un sculpteur un peu spécial. Son support, ce sont les crânes humains. Rassurez-vous, il ne déterre pas de vieux os dans les cimetières la nuit, ne pille pas les catacombes. Il préfère fabriquer ses crânes en carton et donner lui-même naissance à ce symbole de mort.  Il habille ensuite ses créations d’étranges choses, coquilles d’œufs, bouts de ficelle, scoubidou… Le résultat, magnifique, évoque les trophées cérémoniels de certains peuples primitifs. Pour mieux connaître ce beau travail, parfois flippant, parfois clinquant, voici une vidéo qui entre dans l’intimité de l’atelier de l’artiste et dévoile quelques secrets de fabrication. Et si vous voulez voir les œuvres en vrai, rien de plus facile ! Une dizaine de ces trophées sont présentés à l’exposition « HEY ! Modern Art & Pop Culture / Part II » à la Halle Saint-Pierre à Paris, jusqu’au 23 août. Vous pourrez aussi en voir à l’exposition « Crânes et têtes » organisée par le Collectif Aorte les 8 et 9 juin à l’atelier d’artiste du 114 rue de Bercy à Paris.

In brief :
Jim is a « skull artist ». His raw material is human skulls, but not real ones. He creates them with cardboard, decorates with beads, eggshells, and other strange things… The result is beautiful, and also a bit scary ! You can see some of his works at the exhibition « Hey » of the Halle Saint Pierre in Paris.

Entremondes

La très belle, et toute jeune, revue d’art HEY ! s’est associée au musée de la Halle Saint Pierre pour nous faire découvrir une sélection d’artistes contemporains, représentants emblématiques de la Pop culture ou acteurs éminents de l’Art brut. L’exposition est foisonnante, dérangeante, passionnante !

Parmi les artistes présentés, j’ai particulièrement aimé le travail de la plasticienne Murielle Belin. Ses œuvres évoquent la peinture flamande, et plus particulièrement l’univers de Jérôme Bosch. L’artiste imagine des êtres hybrides, mystérieux, souvent monstrueux. Elle les met en scène dans des peintures délicates, ou des sculptures mêlant argile et taxidermie.

Les Suspendus (détail) © Murielle Belin

Pour découvrir son travail, c’est ici !

Autre coup de cœur pour les maquettes incroyables de Kris Kuksi. Cet artiste américain assemble des milliers de petites figurines, de jouets recyclés qu’il découpe, soude et peint dans des sculptures évoquant l’univers baroque. Ces montages dantesques pourraient se laissent observer pendant des heures, le spectateur y découvrirait toujours un nouveau détail, une nouvelle référence religieuse ou politique.

Œdipius in contemplation (détail). © Kris Kuksi

Pour découvrir son travail, c’est !

L’exposition HEY ! Modern art pop culture est à la Halle Saint Pierre à Paris jusqu’au 4 mars 2012. Pour en savoir plus, le site du Musée c’est ici !

Brut d’art

La Halle Saint Pierre à Paris propose toujours de passionnantes expositions sur l’art brut, appelé également l’art outsider. Ce terme réunit tous ces artistes inclassables et marginaux – fous, naïfs, autodidactes- qui sont de véritables bulles d’oxygène dans un univers artistique parfois bien conformiste.

Jusqu’au 26 août, le lieu présente une partie de la collection Charlotte Zander, habituellement abritée au château de Bônningheim en Allemagne. Parmi les 49 artistes présentés, Sava Sekulić… Ce peintre serbo-croate (1902-1989), qui n’était jamais allé à l’école, imaginait des compositions fantastiques peuplées de créatures mi-humaines, mi-animales. Son univers très graphique est étonnant, jamais mièvre, sa palette toujours juste.

art brut    art brut
art brut
Courtesy Halle Saint Pierre

Pour en savoir plus, le site de la Halle Saint Pierre, c’est ici !