Archives du mot-clé Boralevi

DDessin

Jeunes artistes et jeunes collectionneurs à DDessin

DDessin Boralevi
Marie Boralevi, « Sans titre », 2010, collage et gravure sur papier Japon, 40 x 50 cm. Une œuvre de la collection d’Évelyne Doucet.

Organisé en même temps que Drawing Now, DDessin est l’autre salon du dessin contemporain. Mais un salon à taille réduite, un cabinet de dessins, comme l’appellent ses organisateurs, Christophe Delavault et Ève de Medeiros. « Nous ne sommes pas en concurrence avec Drawing Now, nous sommes sur un autre créneau, complémentaire, explique Christophe Delavault. Notre objectif est d’être un double tremplin, pour les jeunes galeries et pour les artistes souvent émergents qu’elles représentent. » Pour la deuxième année consécutive, une vingtaine de galeries ont été réunies à l’Atelier Richelieu, un joli bâtiment au cœur de Paris, qui a autrefois abrité l’atelier d’impression du magazine l’Illustration. Dans cet espace intimiste, les organisateurs ont fait le choix d’une scénographie toute en ouverture. Aucune cloison ne sépare les stands, les exposants se partagent l’espace, accrochant leurs œuvres directement sur les murs du bâtiment… « Nous avons demandé à certains d’entre eux de réaliser un accrochage plutôt dense pour évoquer l’atmosphère d’un cabinet de curiosité ou celle d’un atelier d’artiste. » La plupart des œuvres sont à prix modérés : elles vont de 80 euros jusqu’à 10 000 euros. « Nous visons un public de jeunes amateurs d’art pour lesquels il peut s’agir d’un premier achat. » En parallèle à la foire commerciale, le salon organise plusieurs événements artistiques. Il permet notamment à Tomas Scherer, un jeune artiste de présenter en direct son travail et de bénéficier ainsi d’un coup de pouce. Les collectionneurs Évelyne et Jacques Deret exposent une sélection de leur collection d’œuvres sur papier. Il est amusant de constater que les goûts de Monsieur diffèrent radicalement de ceux de Madame. Jacques Deret s’intéresse aux œuvres géométriques et cinétiques, Évelyne Deret préfère les univers hantés par l’enfance, interrogeant la condition féminine et la normalité. Enfin, le dernier jour du salon, DDessin accueillera les Soirées dessinées. Ces soirées organisées depuis un an dans Paris font la promotion du dessin grâce à des performances. Dix artistes dessineront sur un immense rouleau de papier tendu sur le mur… L’occasion pour les visiteurs d’observer la création en direct.

En résumé :

DDessin un salon à voir pour ceux qui aiment les ambiances intimistes ou qui veulent découvrir une autre sélection en complément de Drawing Now.

 Infos pratiques

DDessin {14}. ATELIER RICHELIEU. 60, rue de Richelieu – 75002 Paris. Du 28 au 30 mars 2014