Catégorie : Questions à…

Les 109, une biennale à part

Cet automne, comme chaque année, les salons d’art vont se succéder à un rythme soutenu, le pire côtoyant souvent le meilleur. Avec sa personnalité bien marquée, la Biennale 109 fait partie sans conteste des bons salons. La sélection est cohérente et rigoureuse, l’accrochage impeccable, l’ambiance chaleureuse. N’y sont présentées que peintures et sculptures, avec une préférence pour les œuvres dérangeantes, irrévérencieuses, malicieuses ou poétiques… L’art ne doit pas en effet laisser de marbre. C’est ce qu’espère Jörg Hermlé, artiste peintre, et président de la Biennale 109 depuis quatre...

Vincent Bioulès au bout du paysage

La Galerie Vieille du Temple présente pour la deuxième fois une exposition personnelle des peintures récentes de Vincent Bioulès. Après avoir été dans sa jeunesse un des membres fondateurs du mouvement Supports/Surfaces, l’artiste s’est tourné avec résolution vers la figuration. Depuis près de quarante ans, il interroge la question de la représentation et revisite les différents genres de la peinture, avec une prédilection pour le paysage. Vincent Bioulès aime peindre des lieux familiers qu’il se réapproprie dans un langage graphique ambitieux et inventif. Ombres puissantes...

Etienne Gros, fumées noires et corps de porcelaine

Étienne Gros peint avec la légèreté d’un souffle. Sur la feuille blanche, de moelleuses volutes d’ébène évoquent des corps nus, parfois enlacés. Aucun trait acéré, aucune mine ne sont venus marquer le papier, aucune gomme n’a râpé sa surface. Ces œuvres, exposées à la Galerie Sparts à Paris jusqu’au 27 avril, sont nées d’une technique singulière. Tubes de peinture, pinceaux et crayons sont restés dans les tiroirs de l’artiste. Forgeron d’un genre particulier, charmeur de feu, Étienne Gros se sert de la flamme d’une bougie ou...

Douceurs orientales

Douceurs orientales

Daïma expose du 25 août au 9 septembre en Belgique, à Knokke-le-Zoute. De l’Ouzbékistan, son pays natal, l’artiste a gardé la nostalgie des palabres entre amis sur le tapcha, le large lit à thé, des atmosphères chargées d’épices et de parfums de fleurs, des siestes à l’ombre chaude des arbres… Ses toiles aux couleurs chatoyantes nous transportent dans un monde serein et convivial, où le temps semble suspendu. Ses personnages androgynes boivent le thé ou le vin, se livrent des secrets, paressent, rêvent. Leurs caftans...